Rapa das Bestas, Sabucedo, Galice, Espagne 2012 - Aurore Belot
        
Rapa das Bestas, Sabucedo, Galice, Espagne 2012
La Rapa das Bestas de Sabucedo est une fête traditionnelle qui a plus de 5 siècles d'histoire. Elle est typique de Galice (NO de l'Espagne) et signifie La Tonte des Bêtes. En effet, une fois par an, les villageois et curieux se réunissent et partent ensemble par groupes afin de localiser les différents groupes (manadas) de cheveaux vivant le reste de l'année en liberté dans les montagnes. Une fois localisés, ceux-ci sont encerclés et guidés grâce aux cris et aux grands gestes avec les bras des participants vers un enclos provioire. Le lendemain, tous les intéressés se retrouvent devant cet enclos afin de rassembler les bêtes et de les conduire vers le village et son "curro", une arène de pierre dans laquelle la partie la plus spectaculaire de la Rapa a lieux. La première partie consiste à séparer les poulains du reste des chevaux afin qu'ils ne se blessent pas ou ne le soient pas par les autres. Ils sont tenus à l'écart dans un enclos à côté de l'arène et le dernier jour, les vétérinaires leur implanteront une micro-puce et leur adminitreront des anti-parasitaires. Ce sont les plus jeunes enfants du village qui se chargent de les séparer du reste du groupe en rentrant dans l'arène et en les attrapant sous les yeux de leurs parents, famille et amis. Ceci étant fait, la Rapa peut commencer: elle consiste à attrapper les chevaux 1 par 1 à mains nues en groupes de 3 hommes. Les organisateurs estimant que 3 hommes ayant plus ou moins le poids d'un cheval, le combat est plus équilibré. Le premier lutteur (aloitador) saute sur un cheval, accroché à sa crinière et le fait courir afin de le fatiguer un peu puis se laisse glisser de son dos et avec l'aide d'un comparse l'immobilise en lui tenant la tête; le troisième quant à lui, attrape le cheval par la queue et s'en sert comme un timon pour diriger l'animal. Une quatrième personne vient alors pour couper les crinières qui serviront de souvenir à l'heure actuelle mais qui était la matière première pour faire des matelas, pinceaux, brosses, etc auparavent. Cette fête dure 4 jours et seuls les gens du village peuvent y participer. Le but était double au départ: il s'agissait de donner des soins à ces chevaux et de leur administrer des anti-parasitaires mais il s'agissait également d'un rite de passage à l'âge adulte; les enfants commençant par séparer les poulains des autres chevaux et s'attelant finalement à la tâche d'attraper des chevaux adulte lorsqu'ils l'étaient devenus eux-même. Un récent projet soutenu par l'Union Européene et le gouvernement Galicien risque de faire disparaître cette tradition vieille de plus de 500 ans. En effet, l'élevage en plein air étant recommandé, les terrains montagneux dans lesquelles vivent ces animaux en liberté s'amenuisent au fur et à mesure que des enclos y sont construits. Nul ne sait s'il sera possible de faire perdurer cette fête fortement ancrée dans cette région de l'Espagne.
  • AB371484<br>
  • AB371483<br>
  • AB371485<br>
  • AB371486<br>
  • AB371488<br>
  • AB371489<br>
  • AB371487<br>
  • AB371490<br>
  • AB371491<br>
  • AB371492<br>
  • AB371493<br>
  • AB371496<br>
  • AB371498<br>
  • AB371499<br>
  • AB371497<br>
Top